Druuna - L'érotisme futuriste par guy le 10/12/2009

Druuna de Serpieri - ©BagheeraDruuna de Serpieri - ©Bagheera

La BD érotique, un genre encore peu connu du 9ème art qui connait un développement important depuis les cinq dernières années. Nous vous déjà avons proposé, à travers cinq articles, de faire un petit décryptage de cet univers sensuel de la BD.
Nous allons parler, dans ce sixième et dernier article, du phénomène Druuna. Ce personnage fictif de bande dessinée érotique qui n’a rien à envier à certaines célébrités bien réelles.

Druuna c’est d’abord l’histoire d’une femme qui vit dans un monde futuriste post-apocalyptique. Une héroïne sensuelle qui traverse des événements aux intrigues complexes et qui survit à un dangereux virus transformant les êtres humains en montres assoiffés de sang.

Ce personnage haut en couleurs et d'une beauté charnelle très italienne a été imaginé par Paolo Eleuteri Serpieri, en même temps scénariste, dessinateur et coloriste de bande dessinée.

Druuna apparait à partir de 1985 dans la série Morbus Gravis, une série qui se déroule sur 8 albums et dont Druuna est le personnage principal. Les deux premiers tomes ont été édités chez Dargaud et l’ensemble de la série est édité chez Bagheera.
.
Druuna est une femme voluptueuse et débordante de sensualité, mais qui parvient à ressembler à toute femme : elle porte ses complexités, ses envies, ses rêves. L’auteur a volontairement joué de ce contraste entre un univers post-apocalyptique et une héroïne « normale ». Psychologiquement, Druuna pourrait vivre dans le monde d’aujourd’hui. C’est donc un contre-pied parfait à la science fiction. Contrairement à un personnage comme Valentina (de Crépax), Druuna n’évolue pas dans un univers intellectuel. Elle est une héroïne instinctive qui fait face à ses peurs les plus simples. Elle porte l’accent sur l’animalité charnelle de l’érotisme.

C’est une personnalité qui trouble. Le lecteur se balade dans ses rêves et dans sa vie sans jamais vraiment savoir de quel côté il se trouve. La série s’est vendue dans le monde à plus de 20 millions d’exemplaires et un jeu vidéo sur la vie de Drunna a été réalisé en 2001 par Artematica et Microïds. Un film est en préparation avec Kevin Eastman à la réalisation (auteur des tortues ninja et créateur du magazine Heavy Metal)

Autant dire que Druuna inspire et à encore de belles années devant elle. Les fans ne s’en plaindront pas.

Merci de nous avoir suivis tout au long de ces articlés dédiés à l’érotisme.