CHRONIQUE - Quai d'Orsay, T2 : Chroniques diplomatiques - Dargaud par gilles le 09/12/2011

Prix neuf :
16,95 €
En librairie le :
02/12/2011
Bien
Scénario
Abel Lanzac
Dessin :
Christophe Blain
Série :
Quai d'Orsay
Éditeur :
Dargaud
Format :
104 pages

La chronique en bref

Petit OVNI de la bande dessinée ! Abel Lanzac et Christophe Blain reviennent pour la suite et fin de leur plongée dans les coulisses du Quai d'Orsay A lire sans a priori politiques !

La chronique de Gilles:

Les Etats-Unis veulent déclarer la guerre au Lousdem. Opposé à une telle solution, le ministre des affaires étrangères, Taillard de Worms, part en croisade diplomatique à New York. Il a bien évidemment besoin d'un discours qui frappera les esprits et s'en remet à son conseiller en charge du langage, Arthur Vlaminck, et son équipe déjanté du Quai d'Orsay. Et c'est reparti pour un cirque diplomatique sans queue ni tête !

Fort de leurs succès du tome 1 en 2010 (plus de 120.000 exemplaires vendus), Abel Lanzac et Christophe Blain reviennent pour la suite et fin de leur plongée dans les coulisses du Quai d'Orsay au temps de Dominique de Villepin, aka Taillard de Worms. Ces chroniques diplomatiques sont d'autant plus succulentes qu'elles sont authentiques, Abel Lanzac étant le vrai Arthur Vlaminck de l'époque. Avec l'aide de son complice, l'auteur de bandes dessinées aguerri Christophe Blain, il use de pseudonymes, de détours chronologiques et d'avatars plus ou moins fictifs pour conter son histoire.

Alors, pamphlet politique ? propagande pro-villepiniste ? Qu'importe ! Quai d'Orsay se détache des opinions partisanes pour exposer le fonctionnement d'un ministère haut en couleurs. Le pouvoir rend-il fou, ou faut-il déjà être fou soi-même pour prendre les rênes du pouvoir de la parole diplomatique française? Telle est la question à laquelle tente de répondre les auteurs. L'utilisation de références comme Star Wars ou le mythe du Minotaure souligne la démesure de l'ego des personnages et parle à l'inconscient collectif des lecteurs.Le tout est enrobé dans l'univers graphique de Christophe Blain, qui sait vite se faire oublier pour mettre en exergue l'absurde du quotidien de ce Ministère.

Petit OVNI de la bande dessinée, Quai d'Orsay aborde un pan récent de notre histoire diplomatique, égratigne l'image de nos dirigeants, tout en divertissant par un humour efficace. A lire sans a priori politiques !

L'échelle des humeurs du mouton